ŒUVRES TESTAMENTAIRES

En 1987, au cours d'un hiver de glace et de tensions de tous ordres, éclosent les rayonnantes « Flammes ». Elles succèdent à une période intitulée « Champs », où le fond compartimenté des Baigneuses initiales devient une fin en soi, évoquant, dans son ordonnance rythmique, des champs, des vignes, des labours, comme vus d'avion.
Les Flammes introduisent brusquement dans cet agencement une forme centrale organisée en élévation, par plans superposés. Malgré les ruptures, la Flamme jaillit et, irrépressiblement, s'élève. Quel plus évident symbole d'ordre spirituel ?
Enfin de 1988 à 1990, une fusion définitive dans des huiles sur papier ou sur toile, des trois thèmes privilégiés : Baigneuses, Flammes, Arbres et Pierres, clôt, pour ainsi dire, l'oeuvre de Guy Renne.

Cliqez sur la Galerie pour y entrer

Flammes et Baigneuses-flamme

Cliqez sur la Galerie pour y entrer

Pastels

Ultime mode d'expression créatrice de Guy Renne, comme un retour à ses premières œuvres par leur thème et leur matière, éclosent des pastels d’une puissance de coloris inégalée.  Ce sont les derniers mois de sa vie, dans le silence de l’atelier d’Arles ou de la vieille maison bourbonnaise. Ces derniers pastels sont mystérieux, flamboyants, saturés de couleurs, réinventent les paysages de sa jeunesse devenus paysages mentaux, paysages rêvés.

Cliqez sur la Galerie pour y entrer